Etats-Unis : on vous explique comment la campagne de Trump a utilisé les données de millions d'utilisateurs Facebook

Anne Brigaudeau
Ces données, récupérées illégalement, auraient permis, entre autres, d'élaborer des publicités très ciblées vis-à-vis de potentiels électeurs républicains, selon des enquêtes du "Guardian" et du "New York Times".

La campagne de Donald Trump est de nouveau montrée du doigt. Et le géant des réseaux sociaux aussi. Mis sous pression par une forte polémique aux Etats-Unis, la firme de Mark Zuckerberg a annoncé, vendredi 16 mars, avoir "suspendu" de Facebook la société Cambridge Analytica.

Cette entreprise d'analyse de données a travaillé pour la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016. Elle est accusée d'avoir recueilli, sans leur consentement, les informations personnelles de dizaines de millions d'usagers du réseau social, selon une enquête du Guardian* et du New York Times*. Retour en quatre questions sur ce scandale.

Qu'est-ce que Cambridge Analytica ?

Filiale américaine de la société britannique de marketing ciblé SCL* (qui définit ainsi ses trois compétences : "prévoir, comprendre, influencer"), Cambridge Analytica est spécialisée dans la collecte de données à des fins électorales.

Marquée politiquement à droite, elle a travaillé aux Etats-Unis pour la campagne présidentielle de Donald Trump, mais aussi, au Royaume-Uni, pour le groupe pro-Brexit Leave.EU. Selon The Guardian*, l'entreprise a été dirigée par Steve Bannon, l'un des proches conseillers de Donald Trump avant qu'il ne soit évincé de la Maison (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi