Publicité

États-Unis : une enquête pointe l'impact de l'interdiction de l'avortement en Louisiane

Un rapport publié mardi montre l'impact de l'interdiction de l'avortement en Louisiane : des médecins terrifiés, des Américaines n'arrivant pas à voir de médecin avant leur douzième semaine de grossesse et, parfois, des césariennes au lieu d'un avortement classique.

Un rapport sur la Louisiane, publié mardi 19 mars, montre comment les interdictions de l'IVG affectent les femmes enceintes. Quatre organisations, dont le Centre pour les droits reproductifs et Physicians for Human Rights (Médecins pour les droits humains), ont mené de mai à novembre 2023 une enquête auprès de praticiens et de patientes dans cet État conservateur du Sud des États-Unis, l'un des plus restrictifs en matière d'interruption volontaire de grossesse.

La Louisiane interdit quasiment tous les avortements depuis que la Cour suprême des États-Unis a annulé la garantie fédérale à l'IVG à l'été 2022. La question de l'avortement doit fortement peser sur la présidentielle de novembre, qui devrait sauf surprise opposer le démocrate Joe Biden au républicain Donald Trump.

Les praticiens "ont l'impression qu'ils abandonnent leurs patientes", dit à l'AFP Michele Heisler, co-auteure du texte qui a mené plusieurs interviews. "On les oblige à ne pas être en mesure de remplir leurs obligations en matière de médecine, d'éthique et de droits humains".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Avortement : la guerre sans fin contre la pilule abortive
Témoignages : au Texas, avorter est déjà quasi-impossible
Témoignages : au Texas, un accès toujours plus difficile à l'avortement