Etats-Unis: une enquête parlementaire contredit Trump sur sa mise sur écoute par Obama

Récemment, Donald Trump avait accusé son prédécesseur de l'avoir mis sur écoute durant la campagne présidentielle. Après ses investigations, le président du Comité sur le renseignement de la Chambre des représentants a déclaré ce mercredi qu'il n'existait pas de preuve d'une telle pratique. 

"Comme je vous l'ai dit la semaine dernière en ce qui concerne les propos du président évoquant une surveillance de la Trump Tower, on en est toujours au même point au niveau des preuves. Nous n'en avons aucune indiquant que ça ait eu lieu". C'est ce qu'a déclaré, comme l'a rapporté The Independent, ce mercredi Devin Nunes, élu républicain de Californie à la Chambre des représentants et président du Comité sur le renseignement de cette institution américaine. Ce comité a conduit son enquête pour vérifier les accusations lancées plus tôt ce mois-ci par le président Donald Trump. Ce dernier avait assuré, via Twitter, la chose suivante: "Terrible! Je viens de découvrir qu'Obama avait ordonné une 'surveillance électronique' sur la Trump Tower juste avant la victoire. Rien trouvé. C'est du McCarthysme!"

"Je ne pense pas qu'il y ait une surveillance"

Après cette sortie, la Maison blanche avait demandé au Congrès de conduire une enquête à ce sujet et deux comités parlementaires s'étaient proposés. Le ministère de la Justice avait été sollicité pour transmettre d'éventuelles informations permettant de recouper les allégations du chef d'Etat. Si mardi, la présidence s'était dit "très confiante" quant à l'issue de l'enquête, cette sérénité a été battue en brèche le lendemain par la déclaration de Devin Nunes. "Je ne pense pas, après avoir en avoir discuté la semaine...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages