Etats-Unis : « Donald Trump suscite toujours l’inquiétude pour 2024 », pense Nicole Bacharan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

INTERVIEW - Nicole Bacharan, historienne spécialiste des Etats-Unis, pense que l’ancien président tente effectivement un retour, mais que sa tâche sera difficile

Nous ne sommes même pas un an après sa défaite à l’élection présidentielle américaine de 2020, mais Donald Trump semble déjà de retour dans l’agenda politique. L’a-t-il même quitté ? Oui, tout de même, puisqu’il a été privé de sa caisse de résonance privilégiée sur les réseaux sociaux.

Alors Donald Trump tente un retour par les meetings : il était samedi dernier dans l’Iowa pour soutenir un sénateur républicain candidat à sa réélection lors du scrutin de mi-mandat de novembre 2022. Et l’Iowa, c’est un Etat clé : c’est toujours par cet Etat que commence la campagne des primaires pour la présidentielle. La présence de Donald Trump n’est donc pas un hasard. 20 Minutes a posé la question de l’éventuel retour de l’ancien président à l’historienne Nicole Bacharan, autrice avec Dominique Simonnet de Les Grands Jours qui ont changé l’Amérique (Périn).

Donald Trump est-il est en train de revenir ?

Il essaye de revenir, en tout cas. Mais sa position est très compliquée. Parce que, de ce que j’observe, malgré tout il glisse un peu vers le passé : on sait qu’il n’est plus sur Twitter et franchement les médias ne parlent plus trop de lui. Donc il cherche à exister à travers les meetings parce que, quand il fait des meetings, il s(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Assaut du Capitole : Donald Trump tente d’empêcher ses ex-conseillers de témoigner
Etats-Unis : Donald Trump porte plainte contre sa nièce et le « New York Times »
Comment Donald Trump a économisé des milliers de dollars de taxe foncière grâce à des chèvres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles