États-Unis : démission d’un responsable catholique trahi par des données "anonymisées" de l’appli Grindr

·1 min de lecture

VIE PRIVÉE - La conférence des évêques américains a dénoncé un comportement « indécent » du prêtre, qui utilisait visiblement la célèbre application de rencontres homosexuelles.

On ne le répétera jamais assez : les données smartphone de géolocalisation soi-disant anonymisées ne le sont que rarement. Un responsable de l’Eglise catholique aux Etats-Unis l’a appris à ses dépens : il a été poussé à la démission après la publication d’une enquête par un site d’informations catholique révélant qu’il aurait régulièrement utilisé l’application de rencontres homosexuelles Grindr.

« La conférence des évêques catholiques des Etats-Unis a appris l’existence d’informations de presse en attente de publication, présumant un possible comportement indécent de son secrétaire général, Monseigneur Jeffrey Burrill » a écrit l’organisation dans un communiqué. « Afin d’éviter que cela détourne l’attention des opérations et du travail de la conférence, Mgr Burrill a démissionné avec effet immédiat », a ajouté l’organisation, ajoutant qu’elle prenait « au sérieux toutes les allégations de conduite inappropriée ».

L’Eglise catholique américaine, qui a été au coeur de plusieurs énormes scandales de pédophilie ces dernières années, a souligné que ces allégations « ne concernaient pas de conduite indécente envers des mineurs ».

Des méthodes d’enquêtes critiquées

Le même jour, le site d’informations catholique The Pillar(...) Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles