Etats-Unis : la Chambre des représentants vote une deuxième procédure de destitution, Trump appelle au calme

S’il est impossible que la procédure de destitution n'aboutisse avant la fin du mandat de Donald Trump prévu dans six jours, une condamnation l’empêcherait de se représenter en 2024. La mise en accusation a été votée mercredi 13 janvier par 232 voix pour, et 197 contre. Il est le premier président américain à être confronté à deux procédures similaires. "Il est capable de déclencher une guerre, il doit être destitué, il faut l’arrêter maintenant", a martelé Maxine Waters, élue démocrate de Californie. Une chasse aux sorcières De leur côté, les républicains dénoncent toujours une chasse aux sorcières. "Il a toujours été question de coincer le président, c’est une obsession", estime Jim Jordan, élu républicain de l’Ohio. Les démocrates accusent le président sortant d’incitation à l’insurrection pour son discours tenu avant l’envahissement du Capitole. De son côté, Donald Trump appelle au calme, alors que l’investiture de Joe Biden doit avoir lieu le 20 janvier.