Etats-Unis : comment des chèvres permettent à Trump de payer moins d'impôts

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Donald Trump est particulièrement doué pour trouver des astuces fiscales afin de diminuer le montant de divers impôts. Business Insider le confirme en révélant comment des chèvres ont permis à l’ancien président des Etats-Unis de ne payer que 700 dollars d’impôts fonciers en 2020 pour une partie du golf qu’il possède à Bedminster, dans le New Jersey. Selon le média américain, Donald Trump aurait “économisé” près de 3 millions de dollars, soit environ 2,5 millions d’euros, depuis 2004 “grâce” aux bovidés.

Selon les documents consultés par Business Insider, le golf de l’homme d’affaires est divisé en deux parties à des fins fiscales : 224 acres sont réservés aux membres pour taper dans la petite balle blanche, tandis que 119 acres sont destinés à “une ferme”, avec des chèvres, qui broutent parfois sur les terrains de golf des environs. La présence des animaux lui a permis de réclamer et de bénéficier de la réduction fiscale pour les terres agricoles, qui inclut de consacrer au moins cinq acres et 1.000 dollars par an à une activité agricole. Sans cette manœuvre fiscale, Donald Trump aurait dû payer 199.000 dollars supplémentaires d’impôt par an, selon les calculs du média américain, sur la période concernée.

>> A lire aussi - Donald Trump persiste : il veut désormais construire son mur à la frontière mexicaine grâce à des fonds privés !

Le précédent propriétaire du terrain aurait également usé du même stratagème, alors que cette réduction d’impôts est initialement destinée à aider (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sous-marins australiens : l'Union européenne s'en prend aux Etats-Unis
Nord : pluie de PV à un mariage
La carte bancaire de Cristiano Ronaldo détournée pendant trois ans par l'employée d'une agence de voyages
Le nouveau bateau de François Gabart taillé pour battre des records
Sous-marins australiens : Von der Leyen juge le traitement de la France "inacceptable"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles