États-Unis : Uber Eats prend une mesure qui fait débat pour aider les restaurateurs noirs

Un livreur d'Uber Eats à Manhattan, le 19 mars 2020.

Uber Eats propose désormais à ses clients américains et canadiens une fonctionnalité permettant de choisir un restaurant appartenant à des personnes noires.

UBER EATS - Uber Eats a lancé une nouvelle fonctionnalité sur son application de livraison, disponible jusqu’à la fin de l’année.

Celle-ci permet aux clients américains et canadiens de commander dans des restaurants appartenant à des personnes noires et de ne payer aucun frais de livraison, rapporte l’agence Reuters.

Les clients qui ouvrent l’application Uber Eats dans les principales villes américaines et canadiennes voient désormais une bannière indiquant: “Soutenez les restaurants appartenant à des Noirs”, et reçoivent une liste des restaurants à proximité.

“Vous avez demandé un moyen de trouver des restaurants appartenant à des Noirs sur Uber Eats. 🖤 ​​Nous vous avons écouté. Vous pouvez soutenir et commander dans des restaurants appartenant à des Noirs aux États-Unis et au Canada avec des frais de livraison de 0 $. Voir l’application pour les conditions et la disponibilité.”

L’annonce de cette nouvelle fonctionnalité s’inscrit dans le mouvement de protestations contre les violences policières après la mort récente d’un homme noir, George Floyd, lors d’une interpellation par des policiers blancs à Minneapolis.

Les restaurants ont été informés à l’avance

Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a également déclaré que son entreprise offrirait des voyages à prix réduits à des petites entreprises appartenant à des Noirs qui ont été touchées par la pandémie de coronavirus.

Uber a déclaré qu’il n’avait pas demandé aux restaurants des informations sur la race lors de leur inclusion sur sa plateforme. Les restaurants ont été informés à l’avance de l’initiative et peuvent se retirer du programme à tout moment.

Cette initiative suscite la polémique sur les réseaux sociaux, outre-Atlantique mais...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :