Etats-Unis : un braqueur retrouvé 52 ans après grâce à sa nécrologie

·2 min de lecture
52 ans après avoir braqué une banque et s’être emparé de 215 000 dollars, un homme a été retrouvé par un policier grâce… à sa nécrologie, raconte le « New York Times ».

52 ans après avoir braqué une banque et s’être emparé de 215 000 dollars, un homme a été retrouvé par un policier grâce… à sa nécrologie, raconte le « New York Times ».

Le vendredi 11 juillet 1969, Theodore J. Conrad quitte la banque dans laquelle il était employé, emportant avec lui quelque 215 000 dollars en liquide – l’équivalent, aujourd’hui, de 1,6 million. Dernier employé à quitter son agence bancaire de Cleveland (Ohio), l’homme âgé de 30 ans peut quitter la ville l’esprit tranquille : son méfait ne sera découvert que le lundi matin suivant. De quoi largement lui laisser le temps de prendre le large, au grand détriment de la police. Au final, sa cavale aura duré… près de 52 ans. Car si les enquêteurs ont très rapidement identifié le voleur, bien aidés par une lettre d’aveu envoyée à sa petite amie quelques mois après les faits, jamais ils ne sont parvenus à l’attraper. Du moins, pas jusqu’au mois de mai dernier, rapporte le New York Times.

À LIRE AUSSI - 23 mai 1934. Le jour où Bonnie et Clyde sont abattus par les flics

De père en fils

Après près d’un demi-siècle de cavale, « Ted » Conrad a bel et bien été retrouvé. Cerise sur le gâteau : le policier à l’origine de la découverte, Peter J. Elliott, est le propre fils de John K. Elliott, lui-même policier et chargé de l’enquête à l’époque du braquage. Frustré de ne jamais avoir retrouvé le voleur, John Elliott avait transmis à son fils une véritable passion pour l’affaire, par ailleurs très fréquemment médiatisée. Au fil des années, Peter Elliot a donc acquis une excellente connaissance du dossier. Une mémoire qui lui a finalement permis de retrouver la trace de Ted [...] Lire la suite

VIDÉO - Mauvaise surprise pour un braqueur de banque marchant dans la rue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles