Etats-Unis : pour bloquer le vote d'une loi, des démocrates du Texas ont fui leur Etat

·1 min de lecture

On assiste parfois en France à quelques manoeuvres parlementaires visant à faire capoter le vote d'un texte, à coup par exemple de députés cachés derrière les rideaux de l'Assemblée nationale. Aux Etats-Unis, les élus vont jusqu'à fuir pour bloquer une loi électorale controversée. C'est ce qui s'est passé au Texas où des dizaines d'élus démocrates ont quitté lundi en urgence leur Etat, afin que le quorum fixé ne soit pas atteint lors d'un scrutin prévu à la Chambre des représentants, détenue par les républicains.

Si ces responsables ne se sont pas juste contentés de rester chez eux, c'est parce que la loi texane autorise l'arrestation des élus absents afin de les ramener, éventuellement de force, au Parlement local. Quitter l'Etat permet donc aux frondeurs d'échapper à l'autorité de la police du Texas. Le député James Talarico, par exemple, s'est montré sur Twitter au pied d'un avion pour rejoindre la capitale fédérale, Washington. Plusieurs élus ont ensuite tenu une conférence de presse à leur arrivée à l'aéroport de Washington-Dulles dans l'Etat de Virginie. Ils ont indiqué qu'ils prévoyaient de rester hors du Texas jusqu'à la fin de la session législative en cours, soit le 6 août, en soulignant qu'ils avaient pris la lourde décision de s'éloigner de leurs familles et de leurs proches.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des restrictions visant les minorités

Les démocrates texans avaient saboté de la mêm...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles