Etats-Unis : après le tollé, Trump gèle l’importation de trophées d’éléphants

Le Parisien, avec AFP
Selon l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, « la chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d'un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces »

Le président américain a gelé vendredi soir l'autorisation d'importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, 24 heures seulement après l'annonce très controversée par son administration de réinstaurer ces permis.


Les images de pachydermes balafrés, voire véritablement charcutés, révoltent les réseaux sociaux depuis jeudi, jour où l’administration Trump a annoncé réinstaurer les permis d’importation de trophées d’éléphants précédemment interdits par Obama. Un tollé qui a fini par avoir raison de la décision du président américain, dont les deux fils aînés Eric et Donald Jr sont connus pour être des amateurs de chasse en Afrique. C’est comme à son habitude sur Twitter que Donald Trump a donc fait savoir vendredi soir qu’il gelait ces importations, «le temps de vérifier les faits sur la conservation», a-t-il précisé.

L'administration exploite en effet un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger pour tenter d’autoriser de nouveau ce commerce. Le texte stipule que l'importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces. « Le président et moi avons parlé et nous pensons tous les deux que la conservation et des populations (d'animaux) en bonne santé sont essentiels. Par conséquent (...), la délivrance de permis est gelée pendant que la décision est passée en revue», a confirmé dans un communiqué Ryan Zinke, ministre des Ressources naturelles. Donald Trump a par ailleurs promis de donner «rapidement » des nouvelles à ce sujet.

Les associations vent debout contre Trump

A l’origine de la volonté de Trump de rouvrir ce macabre marché, l'U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, défend l’idée que « la chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d'un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant les populations locales (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Paris : ils s’installent sur des grues pour alerter Macron sur le handicap
Attentats du 13 novembre : ce que racontent les 7696 messages d’hommage
Levothyrox : une biologiste hausse aussi le ton
Levothyrox : «Moi, médecin, j'ai été trompé», témoigne un professionnel
Le mariage séduit encore plus d'un Français sur deux

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages