Aux Etats-Unis, une anti-IVG à la tête du Planning familial

Libération.fr

L’équivalent américain du Planning familial a une nouvelle directrice. Problème, elle estime que «la contraception ne marche pas». Nommée par Donald Trump, Teresa Manning va pourtant gérer le budget annuel de 280 millions de dollars du programme d’aides prévu à cet effet. Activiste anti-avortement, Teresa Manning se positionne clairement pour le «droit à la vie». En 2003, alors qu’elle venait de sortir un livre contre l’avortement, elle déclarait face caméra : Le choix d’avoir des enfants «est quelque chose qui a lieu entre un mari, son épouse et Dieu, et cela n’implique pas vraiment le gouvernement fédéral».Cette ancienne analyste juridique pour le Conseil familial de recherche et lobbyiste pour le Comité national pour le droit à la vie, deux organisations anti-IVG, ne croit pas non plus à l’efficacité de la pilule. Désormais à la tête du Planned Parenthood, elle pourrait bien revenir sur le programme «Title X» qui, en 2014, a permis à 4 millions de femmes aux revenus modestes d’accéder à un moyen de contraception.

Depuis sa prise de fonctions, Trump n’a cessé de s’attaquer à la contraception et à l’avortement. Fin janvier, il a ainsi signé un décret visant à bloquer les financements d’ONG soutenant l’IVG. Le mois dernier, il coupait les vivres aux cliniques pratiquant les avortements via une loi destinée à abroger leurs financements publics. Quant au ministre de la Santé, Tom Price, il veut dérembourser les contraceptifs. Lors du gala du Planning, mardi, Hillary Clinton s’est élevée : «Au moment où nous parlons, à Washington les politiciens font tout ce qu’ils peuvent pour revenir sur les progrès et les droits que nous avons acquis en menant des combats si difficiles depuis un siècle.»



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

3000
Le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, a annoncé sa démission, et avec, celle de son cabinet,
Déjà 31 personnes sont mortes au Venezuela dans les manifestations et violences
«Si l’élection avait eu lieu le 27 octobre, je serais votre présidente.»
Abbas et Trump optimistes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages