Etats-Unis: Une Américaine condamnée à 53 ans de prison pour l'attaque d'une mosquée

·1 min de lecture

PROCES - Une Américaine a été déclarée coupable de l’attaque contre le centre musulman de Bloomington, dans le Minnesota, en août 2017

Une Américaine a été condamnée, ce lundi, à 53 ans de prison pour avoir organisé un attentat à la bombe contre une mosquée en août 2017, qui n’avait pas fait de victimes.

Emily Claire Hari, 50 ans, qui était auparavant connue sous le nom de Michael Hari et a récemment annoncé être transgenre, avait été déclarée coupable de l’attaque contre le centre musulman de Bloomington, dans le Minnesota, à l’issue d’un procès en décembre 2020.

Un groupe extrémiste

Un juge fédéral l’a condamnée lundi à 53 ans de prison après avoir entendu les témoignages de musulmans qui se sont dits toujours traumatisés par l’explosion survenue lors des prières du matin. « Hari a cherché à terroriser toute une communauté religieuse, la peine retenue montre clairement que de tels actes de haine ne seront pas tolérés », a déclaré la ministre adjointe de la Justice Lisa Monaco dans un communiqué.

L’ancien shérif était à la tête d’un groupe extrémiste surnommé les « White Rabbits » et avait recruté deux hommes pour attaquer la mosquée. Le 5 août 2017, ils avaient jeté une bombe artisanale dans le bureau de l’imam. Plusieurs fidèles étaient sur place, mais aucun n’avait été blessé. L’incendie avait causé « d’importants dégâts », selon le ministère de la Justice(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attaque de la mosquée de Bayonne : Non-lieu confirmé, un an et demi après les faits
Canada : L’homme qui a fauché une famille musulmane inculpé pour « terrorisme »
Lyon : Un incendie sans doute criminel à la mosquée de Bron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles