Etats-Unis : 80 incendies ravagent l’Ouest, un fournisseur électrique mis en cause

·2 min de lecture

ENVIRONNEMENT - Pacific Gas and Electric, accusé d’avoir favorisé l’un des plus gros sinistres en cours, s’est dit prêt à coopérer avec les pompiers de Californie

La saison des feux ne fait que commencer et 80 gros incendies sévissent déjà à travers les Etats-Unis où ils ont consumé plus de 4.700 km² de végétation. Les pompiers s’inquiètent notamment de la progression du Tamarack Fire au sud du lac Tahoe situé à cheval entre la Californie et le Nevada.

Les autorités ont ordonné aux habitants de plusieurs villages d’évacuer la zone et une portion du Pacific Crest Trail, un des sentiers de randonnée les plus prisés d’Amérique, a dû être fermée.

Une entreprise responsable des feux ?

Pour la neuvième journée d’affilée, quelque 2.100 soldats du feu se sont aussi relayés dans l’Oregon pour tenter de contenir le Bootleg Fire, brasier déjà plus grand que la ville entière de Los Angeles. Ces pompiers travaillent « nuit et jour » a assuré Joe Hessel, en charge de la gestion des feux de la zone. « Ce feu est un véritable fléau, et nous nous préparons à un combat intense » ces prochains jours, a-t-il annoncé. Des prévisions d’orages, d’un temps toujours très chaud, sec et venteux, devraient rendre leur tâche encore plus ardue.

Très proche de la Californie, l’incendie menace aussi le réseau électrique de cet Etat et les autorités veulent à tout prix éviter que des millions de personnes soient plon(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : Un ballon dirigeable va pour la première fois surveiller les départs de feu dans les Calanques
Paris : Un violent incendie ravage un immeuble à deux pas de Matignon
Aude : Après l’incendie du massif de la Clape, la ville de Narbonne va déposer une plainte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles