Etats-Unis : 45% des électeurs républicains sont favorables à l'assaut du Capitole, selon un sondage

·1 min de lecture

L'intrusion dans le Capitole menée par des centaines de partisans de Donald Trump, mercredi 6 janvier, a été dénoncée par une grande partie de la classe politique américaine. Mais un sondage Yougov publié le lendemain affirme que 45% des électeurs républicains y étaient favorables.

L'intrusion historique des partisans de Donald Trump dans le Capitole, ce 6 janvier, divise l'opinion américaine. Selon un sondage de l'institut YouGov, publié le lendemain, si une majorité des électeurs du pays considère les événements de mercredi comme une menace pour la démocratie, 45% des électeurs républicains approuvent l'assaut contre le siège du Congrès.Son bilan est pourtant lourd. Supposée être une formalité, la certification de la victoire de Joe Biden au Congrès s'est transformée en insurrection quand une foule de partisans de Donald Trump a envahi le Capitole. Quatre manifestants sont morts durant ces incidents, dont une femme touchée par une balle en pleine poitrine tirée par la police. Dans la nuit du 7 au 8 janvier, un policier blessé lors des affrontements est également décédé à l'hôpital. L'attaque, violente, a presque unanimement été dénoncée par la classe politique américaine. Pas de menace pour la démocratie pour les RépublicainsLe sondage de YouGov, réalisé auprès de 1 397 électeurs inscrits, révèle que la plupart des interrogés (62%) perçoivent ces actions comme une menace pour la démocratie. Ces derniers sont en grande majorité Démocrates (93%), suivis par la...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Capitole : "Les États-Unis incarnent l’espace mental de nos démocraties, réduit à une pensée binaire systématique"

Russie : "Un état mafieux doté du deuxième potentiel nucléaire de la planète devrait nous préoccuper"

Bertrand Badie : "Il faut que l'Etat aille à la rencontre du réel"

Des milliards à dépenser ? Ces secteurs dans lesquels l'État doit investir pour redresser le pays

Arrêt maladie facilité pour lutter contre le Covid-19 : "En l'état, ça n'aura qu'un effet très marginal"