Etats généraux de la laïcité : "Il reste une immense pédagogie à faire", estime l'essayiste Caroline Fourest

franceinfo
·1 min de lecture

"Il reste une immense pédagogie à faire", a estimé dimanche 18 avril sur franceinfo l'essayiste et éditorialiste Caroline Fourest, alors que la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a annoncé la tenue d'"Etats généraux de la laïcité" qui donneront notamment lieu à une "grande consultation" auprès des jeunes. Caroline Fourest, qui participera à ces Etats généraux juge qu'il y a "encore beaucoup de malentendus empoisonnés qui font des dégâts terribles parmi les jeunes".

franceinfo : Qu'attendez-vous de ces états généraux de la laïcité ?

Caroline Fourest : La laïcité, c'est un débat permanent, mais c'est un débat où il y a encore beaucoup de malentendus empoisonnés qui font des dégâts terribles parmi les jeunes. Regardez les sondages. Plus de la moitié des jeunes pensent que critiquer les religions, c'est être raciste et quelque chose qu'il faut condamner. Après tous les meurtres que nous avons subi, voir que la jeunesse déserte la défense de la liberté d'expression et la laïcité, c'est très inquiétant. Donc, cette pédagogie reste à faire. C'est ça l'objet. On a bien fait tout ce qu'il fallait faire du point de vue législatif. Mais il reste une immense pédagogie à faire.

Est-ce que cette annonce d'Etats généraux n'est que de la communication, comme l'a laissé entendre le chercheur Patrick Weil ?

Cela ne m'intéresse pas tellement ce genre de débat. Ce dont on est en train de parler est trop grave, trop sérieux, pour savoir si, faire des Etats généraux pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi