#EtAprès. Quel avenir pour le sport ? Pour Michaël Jeremiasz, le sport amateur doit être la véritable priorité

franceinfo

Michaël Jeremiasz est quadruple médaillé paralympique de tennis en fauteuil roulant et il était porte-drapeau aux Jeux de Rio de 2016. Il a mis un terme à sa carrière de compétiteur, mais il sera toujours un sportif engagé. Président de l’association Comme les autres ainsi qu’entrepreneur, la crise sanitaire que nous traversons l’a amené à se poser de nombreuses questions sur la place du sport, et d’abord à faire un constat : "En période de confinement, on a vu que c’était un sujet majeur, parce que c’est une source de bien être, un enjeu de santé. Il est plutôt réjouissant de voir que les Français ont été capables de se mobiliser, qu’il y a eu de plus en plus de solidarité autour de ce qu’on pouvait offrir au grand public comme activité, comme séance à la maison…"

Sauver le sport amateur

Et à l’avenir, c’est cette notion de "sport pour tous" qui va avoir besoin selon lui d’être la véritable priorité. "Je trouve qu’il y a un énorme décalage avec le sport de haut niveau, surtout de très haut niveau qui est quand même minoritaire par rapport à la pratique amateur et la pratique ordinaire, explique Michael Jeremiaz. On en parle beaucoup et il y a des polémiques, notamment dans le football."

Les enjeux financiers du sport professionnel sont très importants. Sauf (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi