Et si Nikos Aliagas était le nouveau Michel Drucker ?

Et si on parlait un peu de Nikos ? Crédit : Getty

C’est vrai après tout, tout le monde se répand – un peu légitimement certes – sur le niveau  incroyable des prestations des concurrents de cette nouvelle saison de “The Voice”, voire sur les qualités des quatre membres du jury. Sur la culture de Julien Clerc, ses 50 ans de chanson, sa classe, sa sagesse, Jenifer, dont un des mérites évidents, est entres autres, d’avoir porté une robe transparente Paco Rabane style Françoise Hardy. Sur l’acuité de Mika, plus malin, aiguisé et sensible que jamais. La sympathie de Soprano, engageant et drôle. Mais personne n’a beaucoup commenté la prestation du “monsieur Loyal” de l’émission. Bon d’accord il n’est pas juré. Pas non plus interprète. Certains diront même qu’il passe les plats. Mais que ce soit au débrief, à l’accompagnement des parents et des proches, à la présentation, en voix off, le Grec le plus connu de France (après Démis Roussos) est comme le sucre dans le lait chaud. Il est partout! Omniprésent, mais avec mesure et discrétion. Avec son empathie, sa sympathie, sa sensibilité et son immense respect sincère et bienveillant.

Imaginez l’émission sans lui…

Vous ne l’aimez pas ? Vous n’avez qu’à imaginer l’émission sans lui, animée par quelqu’un d’autre. En pensant à la célèbre phrase de Talleyrand : “Quand je me regarde je me désole, quand je me compare  je me console”.

Alors Dechavanne ? Nan, trop Coucou c’est lui. Foucault ? Trop Miss France. Trop dernier mot. Ruquier ? Trop calembours, trop Grosses Têtes. Monsieur Camille ? Pas mal, mais manque encore un  peu de poil.  Hanouna (non je plaisante  trop de voilà. Trop Rassrah. TPMG. Tout pour ma gueule).  Reste évidemment Drucker. Trop vieux d’accord. Mais dans le genre “je connais tout le métier”  il a la même résistance que Julien Clerc. La même longévité. La même culture. Le même respect distancé et classe.

Nikos, le couteau grec ?

Et si Nikos était le nouveau Drucker ? C’est vrai, personne ne connaît le showbiz mieux que lui. Personne ne travaille comme lui. Pour vous en convaincre, écoutez le, le matin sur “Europe 1”, si vous avez le courage de vous lever à 6h50. C’est l’heure à laquelle Matthieu Noel lui passe les rênes de ses petits matins tordants. Il est comme avec les jurés de “The Voice”, les concurrents, les auditeurs, les journalistes. Respectueux et à l’écoute. Il chante comme une casserole.  Mais à part ça Nikos sait tout faire. Du Macron “one to one” en radio, du gilet jaune en rond-point, du Cabrol au café ou du Johnny au whisky. Il Passe partout le Nikos. Un vrai tout terrain des médias. Un 4×4 de luxe. Un Range Rover, une limousine radio télé. Journalisme + animation ça ne vous rappelle rien ? Drucker on vous dit. Il a commencé aux sports à l’ORTF dans les années 60 pour finir avec des stars sur un canapé rouge le dimanche. Il a présenté aussi le journal télévisé.

Alors, à quand le JT de 20H pour Nikos ? Comme oncle Michel !

 

Francois Tauriac