Estrosi - Macron : et mon ralliement ? Tu l'aimes, mon ralliement ?

·1 min de lecture

Christian Estrosi s'est réjoui du confinement partiel du littoral des Alpes-Maritimes qu'il avait appelé de ses vœux. Mais ce n'est pas la première fois que le maire de Nice, macrono-compatible, obtient gain de cause auprès du gouvernement. Échange de bons procédés ?

Opération séduction entre Christian Estrosi et Emmanuel Macron. Le président de la République et l'ancien ministre multiplient les preuves d'amour ces derniers mois. Le maire de Nice ne dissimule pas son attrait pour le chef de l'État pendant que le gouvernement se montre particulièrement sensible aux requêtes de l'édile. Dernière en date : le reconfinement partiel du littoral des Alpes-Maritimes annoncé le 22 février après une visite d'Olivier Véran à Nice. L'occasion pour Marianne de revenir sur cinq grands moments de drague entre Christian Estrosi et Emmanuel Macron. Une rare love story entre gouvernement et élu local en pleine crise sanitaire, avec les élections régionales puis présidentielles en ligne de mire.Torpeur au cœur de l'étéMalgré l'été déconfiné, l'heure n'est pas à la fête fin juillet à Nice. En moins d'un mois, trois fusillades ont émaillé le quartier des Moulins dans la capitale des Alpes-Maritimes. Mais le 21 juillet, le ministre de l'intérieur vole au secours du maire de Nice en lui envoyant 60 policiers en renfort, comme il l'avait demandé.Quelques jours plus tard, le 25 juillet, c'est la cité de la Côte d'Azur que Jean Castex, Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti choisissent pour...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?