Esther Senpa Blaksemdi et Henintsoa Tiana Miranto Rakotomalala lauréats de la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2022

© RFI

Neuf ans jour pour jour après l’assassinat de nos collègues Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal dans le nord du Mali, les noms des deux lauréats, une journaliste et un technicien, ont été annoncés lors d’une cérémonie organisée à Dakar, au Sénégal.

Elle se dit « amoureuse de la radio » depuis la petite enfance. Esther Senpa Blaksemdi, 25 ans, est originaire de Maroua, dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Diplômée de l’Institut de formation et de conservation du patrimoine audiovisuel, la journaliste travaille actuellement à Garoua pour la CRTV Nord, la radio-télévision du Cameroun.

« Une formation très pratique » qui lui a donné « un moral de conquérante », avec « un intérêt particulier pour les questions sociales », explique-t-elle. Esther Senpa Blaksemdi a d’ailleurs choisi de présenter un reportage sur les enfants atteints d’ichtyose congénitale, une maladie rare de la peau.

Dans ce sujet réalisé à Dakar, la journaliste donne la parole à ces jeunes parfois appelés « enfants-serpents », ou « enfants-crocodiles », et à ceux qui se battent contre la stigmatisation. Le jury a salué un « sujet traité avec sensibilité et délicatesse ».

« Lorsqu'on nous a demandé de choisir un sujet autour du thème ''Dialogue et tolérance'', je me suis dit : ''Si c'était Ghislaine, qu'est-ce qu'elle aurait fait ?'' Elle n'aurait certainement pas choisi un sujet banal. Elle aurait cherché, investigué. C'est exactement ce que j'ai essayé de faire », confie-t-elle.


Lire la suite sur RFI