Esther Dassanou : « Les femmes sont l’avenir de l’Afrique »

·1 min de lecture
Le programme AFAWA de la Banque africaine de développement se veut une vraie bouffée d'oxygène contre la discrimination que subissent, au niveau du financement des projets, les entrepreneures sur le continent. 
Le programme AFAWA de la Banque africaine de développement se veut une vraie bouffée d'oxygène contre la discrimination que subissent, au niveau du financement des projets, les entrepreneures sur le continent.

« Les femmes dirigent l?Afrique et elles devraient diriger l?Afrique », a indiqué le Dr Akinwumi A. Adesina, intervenant, en présence du président Emmanuel Macron, de l?ex-secrétaire d?État américaine Hillary Clinton et d?autres participants des secteurs du gouvernement, du développement, du genre, de la société civile et des petites et moyennes entreprises (PME), lors du forum Génération Égalité qui vient de se tenir fin juin à Paris. « Elles créent plus d?entreprises que les hommes ? mais le problème qu?elles ont, c?est qu?elles n?ont pas accès au financement », a-t-il poursuivi, introduisant l?initiative panafricaine de la Banque africaine de développement pour combler le déficit de financement qui affecte les femmes entrepreneures en Afrique. Baptisée de l?acronyme AFAWA pour Affirmative finance Action for Women in Africa, cette initiative se veut une Action de financement positif pour les femmes en Afrique. Coordonnatrice pour la Banque africaine de développement de ce programme central du Département Genre, Femmes et Société civile, Esther Marième Dassanou s?est confiée au Point Afrique pour en expliciter les tenants et les aboutissants.

Le Point Afrique : Qu?est-ce qui fait qu?aujourd?hui il est important de prendre en compte la question hommes-femmes en Afrique ?

Esther Dassanou : Aujourd?hui, il est important pour le continent de prendre en compte cette question, parce que notre continent ne peut pas se développer ni atteindre les objectifs économiq [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles