Estelle Mouzin : dernier espoir de retrouver le corps de la fillette

·1 min de lecture
De nouvelles et dernières fouilles ont lieu cette semaine à Ville-sur-Lumes, sur des terres appartenant à Michel Fourniret, pour tenter de retrouver le corps d'Estelle Mouzin.

De nouvelles fouilles se tiennent cette semaine sur des terres de Michel Fourniret. Son ex-épouse devrait y assister, rapporte « Le Parisien ».

La juge Sabine Khéris, en charge de l'affaire Estelle Mouzin, a ordonné cette semaine une dernière campagne de fouilles sur les terres de Michel Fourniret, pour tenter de retrouver le corps de la fillette. Les enquêteurs vont creuser et examiner une zone de deux hectares à Ville-sur-Lumes (dans les Ardennes), près de la maison de la sœur de Michel Fourniret. Selon Le Parisien, Monique Olivier, 72 ans, ex-épouse et complice du défunt tueur en série, sera extraite de prison pour assister à ces fouilles. En août 2020, la septuagénaire avait déclaré que Michel Fourniret avait séquestré, violé et tué Estelle Mouzin dans cette maison.

Michel Fourniret est mort le 10 mai dernier, sans jamais révéler où était exactement le corps de la fillette, qu'il a avoué avoir enlevée, séquestrée et tuée en janvier 2003. La juge Sabine Khéris espère que Monique Olivier pourra donner des indications aux enquêteurs pour retrouver la dépouille d'Estelle Mouzin, lors de ces fouilles de la dernière chance.

Selon Monique Olivier, le meurtre a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 janvier 2003

Les déclarations de Monique Olivier sur l'implication de Michel Fourniret avaient poussé « l'ogre des Ardennes » aux aveux. Sur présentation d'une photo d'Estelle Mouzin, il avait alors déclaré à la juge : « Je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute. »

Monique Olivier, mise en examen pour complicité, avait pour sa part reconnu avoir activement participé à la séquestration d'Estelle Mouzin [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles