Estelle Mouzin : une dernière campagne de recherches prévue le 30 août

·1 min de lecture
Éric Mouzin, le père d'Estelle Mouzin, recherche toujours le corps de sa fille, près de vingt ans après sa disparition. 
Éric Mouzin, le père d'Estelle Mouzin, recherche toujours le corps de sa fille, près de vingt ans après sa disparition.

Malgré la mort de Michel Fourniret, l?espoir demeure de retrouver le corps d?Estelle Mouzin, disparue à Guermantes (Seine-et-Marne), le 9 janvier 2003. D?après France Info, une septième et dernière campagne de recherches sera organisée le 30 août, dans une zone de 2,5 ha à Issancourt-et-Rumel (Ardennes), durant une semaine. Ces ultimes fouilles interviennent deux mois après la dernière campagne de recherches. Elles auront lieu en présence de Monique Olivier, l?ex-femme du tueur en série, actuellement incarcérée à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).

Estelle Mouzin, âgée de 9 ans au moment des faits, a été enlevée par Michel Fourniret. Ce dernier, mort à 79 ans le 10 mai dernier, a reconnu en mars 2020 l?avoir kidnappée, violée et tuée. Le tueur en série avait déjà été condamné à la perpétuité incompressible pour les meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001. Comme le détaille France Info, la juge Sabine Khéris sera présente également à cette campagne de recherches. Celles-ci se dérouleront dans un bois communal déjà exploré, notamment en juin et en avril, par les enquêteurs et la juge d?instruction. Monique Olivier avait alors livré « des indications » bien que les recherches aient été infructueuses.

À LIRE AUSSIMichel Fourniret emporte ses terribles secrets dans la tombe

Le rôle de Monique Olivier dans la séquestration d?Estelle

Le 1er avril, Monique Olivier avait pour la première fois reconnu un rôle dans la séquestration d?Estelle [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles