Estelle Lefébure desservie par sa beauté : « En France, on la paie un peu »

·1 min de lecture

Elle a accédé à la célébrité grâce à elle. Mais la beauté d'Estelle Lefébure a parfois été un obstacle à ses rêves professionnels, comme elle l'affirme à Paris Match ce jeudi 19 août. L'ancienne mannequin, dont la blondeur s'est étalée de nombreuses années en couverture des magazines, a dû lutter contre sa propre plastique pour accéder à son désir de devenir actrice, puis comédienne au théâtre. "Au départ, on m'a refusé l'emploi d'actrice à cause de mon métier de mannequin. Pour convaincre, j'ai dû endosser des rôles durs, à contre-emploi."

Elle se remémore ainsi son premier court-métrage, Au petit matin, dans lequel on pouvait également retrouver Kool Shen : "Un court-métrage très dur, primé partout. Le réalisateur, Xavier Gens, m'avait dit 'On ne va pas pouvoir t'enlaidir.' Eh bien si ! Je ne suis pas que jolie, j'ai autre chose en moi et je peux le prouver." Elle le regrette, le milieu du cinéma français ne semble pas à l'aise avec les anciennes mannequins, et reste paralysé devant les ex-reines de beauté. "Dans le milieu, contrairement aux États-Unis, où l'on aime faire rêver avec de beaux acteurs, en France, sa beauté, on la paie un peu. On ne vous prend pas au sérieux." s'agace-t-elle.

Et selon l'actrice, qui a fait avant le début de la crise sanitaire ses premiers pas au théâtre, les responsables de castings en France ont une tendance à plaquer sur les actrices des projections éloignées de la réalité, fondées uniquement sur leurs physiques : "Je me souviens d'un casting (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Iris Mittenaere traumatisée par Fort Boyard : "J'ai pleuré"
Jean-Luc Mélenchon a 70 ans : qui est Maryline, sa fille unique ?
Emmanuel Macron "idolâtré" par sa mère : cette drôle d’anecdote
PHOTO - Clément Rémiens en pleine mer : ses fans exultent
Christine Kelly en deuil : son oncle adoré est mort du Covid-19

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles