Estelle Dossin, Histoires de familles (M6) : "La majorité des crimes intra familiaux sont mus par la cupidité"

PIERRE OLIVIER/M6

Quelle est votre rôle dans ce programme ?

Estelle Dossin : Élodie Gossuin évoquera des affaires criminelles survenues, le plus souvent, dans le cercle familial, et pour chacune, elle va s’adjoindre les services d’experts. Mon rôle sera d’apporter un éclairage psychopathologique sur ces cas.

Peut-on dire que le cadre familial est un terrain favorable au crime ?

On a souvent une représentation du criminel tapi dans l’ombre, alors que, dans la réalité, vous avez plus de risques d’être tué par quelqu’un que vous connaissez. La famille offre, parfois, cette proximité. Elle peut devenir le théâtre de l’irréparable.

Comment expliquez-vous cette exacerbation des passions familiales ?

Parce que la famille est un système que l’on ne choisit pas, dans lequel on grandit, on évolue, et qu’elle peut devenir un lieu de cristallisation des conflits, de frustration et de tensions. Avec le temps, s’ils ne sont pas abordés, traités, ils peuvent faire un effet marmite. Ça bouillonne et, chez des personnalités plus fragiles, ça peut exploser. Dans le meilleur des cas, ça peut être une dispute au cours d’un repas, et, dans le pire, un passage à l’acte criminel.

À lire également

Mariés au...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles