Esteban Ocon, Charles Leclerc, Pierre Gasly: la F1 reprend l’accent français

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Esteban Ocon
    Esteban Ocon
    Pilote automobile français

Après des années de disette en F1, Prost, Laffite, Alesi ont trouvé des prétendants à leur succession.

« Quand j’entame le tour de chauffe, confie Pierre Gasly , 25 ans, je suis conscient. Mais sur la grille de départ, au moment où les feux s’allument, je bascule dans une autre dimension. Plus aucune émotion ou pensée ne vient parasiter mon cerveau. » Esteban Ocon , lui, s’accorde quinze minutes pour échauffer ses muscles en écoutant sa playlist. Chacun sa technique, avec un même résultat pour tous : dans l’habitacle, la peur n’existe pas. Le doute non plus. On ne conduit pas un bolide de 700 kilos et 1 050 chevaux à 370 km/h sans aimer le danger, la vitesse, l’adrénaline. Pierre Gasly, Esteban Ocon ou Charles Leclerc … la formule 1 reprend l’accent français. Entre eux, du respect, toujours, de solides amitiés, parfois, mais aussi de franches rivalités nées de milliers de kilomètres de bagarre.
Depuis l’enfance, en karting puis en monoplace, ils nourrissent tous le rêve de devenir champion du monde. « Esteban est normand comme moi, raconte Gasly.C’est fou de se dire qu’il y a deux pilotes de la même région parmi les vingt meilleurs ! »

Lui est né à Rouen ; Esteban, à Évreux. Les deux ont été biberonnés aux effluves d’essence. « On a ça dans les gènes », clame Jean-Jacques, le père de Pierre Gasly, qui a pratiqué le rallye. Le grand-père, Jean, était déjà en équipe de France de karting dans les années 1960. Évelyne, la grand-mère, championne de France. Esteban vient aussi d’une famille passionnée de sport automobile. Son père, Laurent, garagiste, lui offre son premier kart à l’âge de 4 ans et demi. Avec sa femme, il suit en camping-car le fiston sur ses courses. Même chose pour les parents Gasly. Il faut jouer les chauffeurs, les coachs, les mécanos, les agents. Et les financiers. Le coût d’une saison s’élève à une(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles