Essonne : le scanner tourne au drame pour une quadragénaire

Un banal examen qui tourne au drame. Mercredi 15 novembre, une femme de 42 ans est décédée alors qu’elle passait un scanner à la clinique Pasteur de Ris-Orangis, dans l’Essonne. Selon Le Parisien, les faits se seraient déroulés aux alentours de 13 heures. Admise dans la salle de scanner du centre Imagerie 91, la quadragénaire aurait été victime d’un malaise cardiaque. Malgré l’intervention rapide des pompiers et du SMUR, elle n’a pas pu être réanimée. Son décès a été prononcé quelques minutes plus tard par le médecin urgentiste. Toujours selon nos confrères, une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine du commissariat d’Évry-Courcouronnes. Elle vise à déterminer les causes exactes du décès de la patiente, qui serait l’épouse d’un ministre du gouvernement de la République démocratique du Congo. Une autopsie a été pratiquée jeudi 16 novembre, mais ses résultats n’ont pas encore été communiqués.

Un cas très rare

Si le décès de cette patiente fait autant parler, c’est qu’il est très rare qu’un malade décède lors d'un examen d'imagerie médicale. "Un malaise mortel en plein scanner, ça peut arriver, même si c’est très rare, affirme un radiologue interrogé par Le Parisien. C’est un examen peu invasif avec un seul risque réel : une réaction allergique à l’iode injectée au patient." Pour le praticien, rien ne permet d’affirmer que le scanner ou l’iode injecté avant l’examen aurait (...)

Lire la suite sur Closer

TÉMOIGNAGE : "J’ai le syndrome de Poland, mes seins sont totalement asymétriques, mais j’adore ça"
Affaire Joël Guerriau : la liste impressionnante des drogues retrouvées dans le sang du sénateur
Un célèbre entraîneur de l’OM dont le fils a joué au PSG meurt dans la douleur prématurément
Véronique Genest : qui est Meyer Bokobza, son mari depuis 30 ans ?
Elodie Varlet : qui est son mari Jérémie Poppe, célèbre comédien et père de ses enfants ?