Essonne : jugé pour le viol d’une jeune fille de 17 ans, tombée enceinte

Sébastien Morelli
Cour d’assises à Evry. La victime avait à peine 17 ans quand elle a porté plainte

L’accusé, âgé de 28 ans, était le compagnon de la tante de la victime. Il nie les faits. Il est jugé à partir de ce mardi par la Cour d’assises de l’Essonne à Evry pour viols par violence, contrainte, menace ou surprise.


Début mars 2011, Marie*, 17 ans, poussée par sa cousine, passe un test de grossesse. Il est positif. Effondrée, l’adolescente confie à sa cousine avoir été violée à deux reprises à l’été 2010 par le compagnon de sa tante à Viry-Châtillon et avoir subi trois ou quatre tentatives d’agressions.

Sa cousine n’est pas étonnée : ce dernier lui avait mis la main aux fesses et elle l’avait giflé. La jeune femme se rend à l’hôpital pour avorter, mais la grossesse est trop avancée et finira par donner naissance à une petite fille. Elle dépose plainte. Son agresseur présumé, âgé de 28 ans, comparait ce mardi et jusqu’à jeudi devant la Cour d’assises de l’Essonne à Evry pour viols par violence, contrainte, menace ou surprise.

Jusqu’à présent, l’accusé a toujours nié les faits. Il a assuré que c’était une relation consentie et a accusé la victime d’être une fille facile s’habillant de façon légère, prenant de la drogue et qui aurait déjà avorté deux fois. La famille comme les amis et professeurs de Marie disent pourtant tout le contraire. L’adolescente est décrite comme une jeune fille réservée et pudique, s’habillant tout à fait normalement et n’ayant eu qu’un petit ami. Elle n’a de surcroît jamais été enceinte avant les faits.

L’accusé prétend aussi que Marie prenait la pilule lors de leur relation et qu’il s’assurait que c’était bien le cas. Ce qui est totalement faux. Une expertise génétique a par ailleurs prouvé qu’il est bien le père de l’enfant.

*Le prénom a été modifié.

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

A Boutigny-sur-Essonne, le devenir du terrain Siriex provoque des élections municipales
Draveil : critiquée, la députée Guévenoux ouvre une permanence
Essonne : le chômage en très légère baisse
Opération réussie contre les déchets dans les cantines de Champcueil
Corbeil-Essonnes : un débat sur l’avenir de la ville

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages