EssilorLuxottica envisage des poursuites contre GrandVision

·1 min de lecture
ESSILORLUXOTTICA ENVISAGE DES POURSUITES CONTRE GRANDVISION

(Reuters) - Le fabriquant franco-italien de lunettes EssilorLuxottica envisager d'engager une procédure judiciaire contre GrandVision après qu'un tribunal néerlandais a jugé que celui-ci n'avait pas respecté ses engagements vis-à-vis de l'accord de rapprochement avec EssilorLuxottica, a appris Reuters d'une personne au fait du dossier.

EssilorLuxottica avait annoncé en juillet 2019 son intention de prendre le contrôle du néerlandais GrandVision, mais l'accord a depuis lors été au coeur d'une bataille judiciaire entre les deux camps.

Le groupe franco-italien, qui fabrique les lunettes de soleil Ray-Ban, estime que les décisions prises par GrandVision pendant la pandémie de COVID-19 peuvent justifier l'arrêt de son projet de rachat.

"L'issue de l'arbitrage a confirmé ce qu'EssilorLuxottica dit depuis le début: la direction de GrandVision s'est livrée à un stratagème qui a non seulement violé l'esprit mais aussi les termes matériels d'un contrat régissant une opération de 7 milliards d'euros", a déclaré la source.

"Pour Essilux, la prochaine étape est de préparer une action judiciaire contre GrandVision et sa direction, pour obtenir des indemnités conformes à l'ampleur et l'importance de l'opération qu'ils ont compromise", a ajouté la source, refusant de donner le montant qu'EssilorLuxottica pourrait chercher à obtenir.

Un porte-parole d'EssilorLuxottica a décliné une demande de commentaire.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de GrandVision.

(Reportage Claudia Cristoferi; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles