Essais nucléaires français : plus de 100.000 personnes contaminées !

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Il y a quelques jours, les remontées de poussières de sable du Sahara et la radioactivité résiduelle qu’elles transportaient venaient nous rappeler la douloureuse période durant laquelle la France menait des essais nucléaires. Et un rapport publié par l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) se penchait sur l’impact que ces expérimentations avaient pu avoir sur les populations.

Ce rapport de l’Inserm concluait : « Les rares études épidémiologiques sur la Polynésie française ne mettent pas en évidence d’impact majeur des retombées des essais nucléaires sur la santé des populations. » Il notait toutefois une augmentation du risque de cancer de la thyroïde ou du risque de mortalité par hémopathies malignes. Mais jugeait les résultats des études menées à ce sujet « insuffisants pour conclure de façon solide sur les liens entre l’exposition aux rayonnements ionisants issus des retombées des essais nucléaires atmosphériques en Polynésie française et l’occurrence de ces pathologies ». Les experts de l’Inserm reconnaissaient toutefois qu’ils ne pouvaient pas non plus « exclure l’existence de conséquences sanitaires qui seraient passées inaperçues jusqu’à présent ». Ils appelaient à d’autres études qui pourraient évaluer les conséquences sanitaires des retombées des essais nucléaires en Polynésie française.

Essais nucléaires et cancers : est-il possible d’établir le lien ?

Avec un nouveau rapport – non officiel – publié aujourd’hui, c’est peut-être chose faite. Mais sa conclusion est toute différente. Selon les scientifiques qui y ont travaillé, la quasi-totalité de la population polynésienne de l’époque aurait été touchée.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura