Essai Zero Motorcycles FXE : chaud devant !

Essai Zero Motorcycles FXE : chaud devant !-Crédit : F. Le Tollet
Essai Zero Motorcycles FXE : chaud devant !-Crédit : F. Le Tollet

Officiellement, c’est une 125. Mais en pratique, la FXE tient la dragée à la haute à des motos de bien plus grosse cylindrée.

Parfois surnommé le « Tesla de la moto », Zero Motorcycles fait figure de précurseur sur le marché du deux-roues électrique. L’entreprise américaine a souhaité mettre l’accent sur les performances, y compris pour ses modèles accessibles sans permis moto. La FXE qui nous intéresse aujourd’hui peut justement être conduite avec une simple formation 125 cc. Conformément à ce qu’impose la loi, elle est donc bridée à 15 ch… en puissance nominale. Seulement voilà, le niveau de performances d’un véhicule électrique dépend aussi de la puissance crête. Et sur la FXE, celle-ci grimpe quand même à 44 ch. Lorsqu’on met cette donnée en perspective avec le poids de la moto (135 kilos), on comprend vite qu’il faudra manier la poignée de droite avec délicatesse.

Le moteur est placé au centre du cadre. Il est relié à la roue par une courroie.
Le moteur est placé au centre du cadre. Il est relié à la roue par une courroie.

Style et aspects pratiques

Avec son look de super-motard et son gabarit de vraie moto, la FXE en impose et n’a pas du tout l’aspect un peu frêle de certaines concurrentes. Le garde-boue avant en bec de canard apporte une note d’originalité. Les matériaux semblent avoir été sélectionnés avec soin, et l’assemblage n’appelle pas de critique particulière. Le câble pour la recharge se range dans un creux dans le bras oscillant arrière. L’espace limité oblige à bien entortiller le fil et r...


Lire la suite sur mobiwisy.fr