Essai SEAT MO 125 : beau et trolley à la fois

Essai SEAT MO 125 : beau et trolley à la fois-Crédit : A.Barzhanov
Essai SEAT MO 125 : beau et trolley à la fois-Crédit : A.Barzhanov

Pour sa première incursion sur le marché du scooter, SEAT a fait preuve de prudence, en reprenant tel quel le S01 de Silence. Entièrement électrique, son MÓ 125 a la particularité d’avoir une batterie amovible montée sur de petites roulettes.

Avec sa filiale SEAT MÓ, la firme barcelonaise se lance sur le marché des nouvelles mobilités. Avec son scooter électrique, elle tente un pari intéressant : allier bonnes performances et autonomie correcte, tout en restant fidèle au principe de la batterie amovible. Une équation qu’aucun scooter électrique n’est parvenu à résoudre et qui paraît presque insoluble. Mais le MÓ 125 a peut-être trouvé la parade : une batterie montée sur roulettes.

Style & aspects pratiques

Le MÓ 125 est identique au S01 de Silence, entreprise elle aussi basée en Espagne. Le style moderne est plutôt agressif, tandis que le soin apporté aux détails et le sérieux qui se dégage de ce scooter tranchent avec l’aspect frêle et rudimentaire de certains concurrents chinois. Le gabarit est comparable à celui d’un modèle thermique de même catégorie (Honda PCX par exemple). Un passager aura donc suffisamment de place pour voyager dans de bonnes conditions. La selle cache un coffre de 47 litres, dans lequel on peut mettre un casque intégral et un jet.

L’écran donne toutes les informations indispensables, mais celles-ci sont mal hiérarchisées. Alors que l’indication de l’autonomie trône au centre, la vitesse est cachée dans un recoin à gauche. Un choix bizarre et g...


Lire la suite sur mobiwisy.fr