Essai Inmotion Air : la patate, mais avec la batterie ça se gâte

Essai Inmotion Air : la patate, mais avec la batterie ça se gâte-
Essai Inmotion Air : la patate, mais avec la batterie ça se gâte-

L’Inmotion Air se veut une trottinette milieu de gamme, mais déçoit trop par son autonomie et la gestion moteur catastrophique.

En mouvement, c’est ce que promet la marque Inmotion importée par la société française New Walkings. Outre les gyroroues et la draisienne, elle propose plusieurs trottinettes de milieu et haut de gamme. Nous avons testé la plus abordable Air à 599 €, à batterie de petite taille mais voulant chasser sur le terrain des Urbanglide eCross Pro Pure Electric Air Pro ou Ninebot F30/40I.

Présentation de la trottinette électrique : 4/5

D’une trottinette à l’autre, on avoue que les différences sont minimes, surtout lorsqu’il s’agit d’une chinoise. Mais l’Inmotion Air nous offre un bel aspect avec son deck gris clair en un bloc remontant vers l’avant, et sans aucun fil apparent. Le reste est sobre, tout en noir malheureusement, que vient rompre le logo de la marque sous le guidon. Justement, ce dernier est très inspiré de Ninebot, bien adhérent mais aux poignées ayant tendance à se dévisser, tout comme la poignée de freins (après des kilomètres sur les pavés parisiens).

Quant au poids, la petite batterie permet d’approcher les 15 kg, ce qui est décent pour porter cette trottinette dans les gares afin de compléter ses voyages. Et le petit loquet, venant immobiliser le guidon après pliage, parait fragile mais ne nous a pas lâché une seule fois dans nos transports. L’éclairage est puissant, mais le feu arrière mériterait un peu plus de visibilité.

Au guidon de l’Inmotion Air ...


Lire la suite sur mobiwisy.fr