Essai comparatif - La Renault Mégane R.S. affronte la SEAT Leon Cupra

feedback@motor1.com (Yann Lethuillier)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Que vaut la nouvelle sportive française face à l'une des références dans la catégorie des compactes sportives ?

- Essai comparatif réalisé par Yann Lethuillier et Tran Ha.

Effervescence dans le monde de l'automobile au début de l'année 2018 : Renault présente à la presse la nouvelle Mégane IV R.S. en Espagne, non loin du circuit de Jerez. Il s'agit sans doute de la voiture la plus attendue de l'année pour les passionnés de sportives tant la précédente génération avait convaincu tout l'univers du sport automobile. Mais ça c'était avant. Maintenant, il y a la troisième génération de la Mégane R.S. et elle n'est plus seule. La catégorie des compactes sportives est désormais l'une des plus pourvues en termes de concurrence. Honda Civic Type R, Hyundai i30 N, Peugeot 308 GTi, SEAT Leon Cupra, Volkswagen Golf GTI... pour ne citer que les modèles à traction avant. Quoi de mieux donc qu'un premier comparatif dynamique, après le statique, entre la nouvelle sportive tricolore et l'une des références de la catégorie depuis quelques années : la SEAT Leon Cupra.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Esthétique : Renault Mégane R.S.

Comme d'habitude, nous vous laissons vous faire votre propre opinion concernant cette catégorie purement subjective. De notre côté, nous mettons simplement en avant le fait que la française joue clairement son rôle de sportive en ne cachant aucun de ses attributs. Il faut dire que sa teinte "Orange Tonic" (en option à 1600 euros) l'aide à ne pas passer inaperçue. Tout l'inverse de la SEAT Leon Cupra qui reste relativement sobre (malgré sa teinte "Rouge Désir" à 760 euros) même si un œil averti arrivera à faire la distinction entre un modèle conventionnel et la version la plus sportive, notamment grâce à ses jantes de 19 pouces ou encore sa double canule d'échappement. En termes de dimensions, la Renault Mégane R.S. est plus encombrante que l'ibérique. Avec 4,36 mètres de long et 1,88 mètre de large, elle devance assez largement la Leon Cupra qui revendique 4,28 mètres en longueur et 1,82 mètre en largeur. Visuellement cela saute clairement aux yeux, la française est vraiment plus trapue.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Comme vous avez sans doute pu le remarquer, nos deux modèles sont des cinq portes. À la question : "Laquelle j'achète si je prends en compte uniquement le style ?", mon choix irait vers la Renault Mégane R.S. Même si certains préfèrent sans doute rester discrets, même avec une cavalerie d'environ 300 chevaux sous le capot, d'un point de vue strictement personnel j'assumerais mon choix à travers une voiture au style vraiment sportif. Dans ce duel, il n'y a pas photo, la française clame haut et fort ses velléités. Pensez en revanche à bien sélectionner les jantes "Interlagos" de 19 pouces en option (1000 euros) puisque sinon, de série, la voiture vous sera livrée avec des jantes de 18 pouces au design plutôt quelconque.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Habitacle : SEAT Leon Cupra

À l'intérieur, des deux côtés, c'est plutôt discret. Dans la catégorie des compactes sportives dans tous les cas, rares sont celles qui marquent vraiment la différence. Du côté de la Renault Mégane R.S., on remarque néanmoins plus de détails relatifs à la sportivité avec un volant gainé de cuir et d'Alcantara (les matières auraient pu être inversées pour avoir l'Alcantara au niveau des mains soit dit en passant), quelques badges R.S. et bien évidemment des sièges baquets. De série, ceux-ci sont proposés en tissu. Notre modèle d'essai dispose de la sellerie mêlant cuir et Alcantara (en option à 1500 euros), bien plus en adéquation avec le pedigree de l'auto. Du côté du système d'info-divertissement, c'est plutôt assez moyen dans le sens où la Renault Mégane R.S. propose un ensemble réellement complet, mais l'ergonomie est vraiment trop compliquée. Là aussi, pensez à cocher la case option concernant le RS Monitor (250 euros), un système de télémétrie embarqué plutôt bien fait.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Du côté de la SEAT Leon Cupra, même topo, l'ambiance est clairement discrète, à l'image du style extérieur cela dit. Là aussi il ne faudra pas oublier de sélectionner en option les sièges baquets "Top Sport" avec système chauffant à l'avant (moyennant 1185 euros) pour avoir des renforts latéraux dignes de ce nom. Ceux de la Mégane enveloppent toutefois un peu mieux mais l'assise est plus ferme. Quelques badges Cupra distinguent cette Leon d'une version plus classique, mais globalement les distinctions s'arrêtent là. En revanche, par rapport à la française, l'espagnole bénéficie d'une qualité de fabrication au-dessus, notamment au niveau des ajustements et des matériaux. Le système d'info-divertissement est complet et comprend également quelques informations liées à la télémétrie. Les menus sont clairs et ergonomiques, les graphismes soignés, bref, c'est plus que correct pour une voiture assez ancienne mine de rien.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Fiche Technique : Match nul

  Renault Mégane R.S.SEAT Leon Cupra Motorisation 4 cylindres en ligne, 1780 cm3, turbo 4 cylindres en ligne, 1984 cm3, turbo Puissance 280 chevaux à 6000 tr/min 300 chevaux à 5500 tr/min Couple 390 Nm de 2400 à 2800 tr/min 380 Nm de 1800 à 5000 tr/min Transmission Boîte robotisée à six rapports Boîte robotisée à six rapports Type de transmission Traction avant Traction avant 0 à 100 km/h 5,8 secondes 5,7 secondes Vitesse de pointe 255 km/h 250 km/h 1000 mètres D.A. 25 secondes 25,1 secondes  Poids 1430 kilos

1421 kilos

Vous l'observez aussi bien que nous, difficile de départager les deux voitures sur une simple lecture de la fiche technique. Si la SEAT Leon semble offrir un agrément moteur légèrement supérieur à la française, cela ne se vérifie pas forcément au niveau des performances où elles se tiennent au coude-à-coude. L'asphalte sera donc le juge de paix.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Sur la route : SEAT Leon Cupra

Contact et la sonorité de nos deux autos s'avère plutôt discrète. La Renault prendra rapidement l'avantage une fois sur route et avec le mode Race enclenché, grâce à une sonorité plus présente et quelques pétarades à la levée de pied, jumelées à une déflagration au moment de passer le rapport supérieur au-delà de 5500 tr/min. La SEAT se contentera simplement de quelques grondements au moment du passage d'un rapport. 

À bord de la Renault, comme nous vous l'expliquions dans notre essai dédié exclusivement à la voiture, la boîte EDC semble étouffer quelque peu le petit moteur 1,8 litre TCe. L'allonge n'est pas phénoménale et à l'approche de la zone rouge, il ne se passe plus grand-chose. Tout l'inverse du moteur de la SEAT. Le 2,0 litres TSI fait preuve d'une fougue dès les plus bas régimes plutôt impressionnante et grimpe dans les tours sans rupture de charge jusqu'à la zone rouge. La boîte DSG, un peu plus lente que l'EDC de chez Renault, n'est peut-être pas la plus efficace mais elle a au moins le mérite de laisser le moteur s'exprimer comme il se doit.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)
Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

La Renault Mégane R.S. équipée de son châssis Sport et indexée à la boîte EDC est dans tous les cas la plus polyvalente des versions − et futures versions − proposées par Renault Sport. Un rapide tour à bord d'un modèle équipé du châssis Cup et de la boîte manuelle sur le circuit de Jerez un peu plus tôt cette année nous a confirmé tout cela. Les ingénieurs se sont donc laissés beaucoup de marge pour encore améliorer leur petite protégée. Un peu trop peut-être puisque, dans cette configuration, elle n'arrive pas à la cheville de la SEAT Leon en conduite dynamique. En revanche, en termes de confort, grâce à ses suspensions à butées hydrauliques progressives, la française devance l'ibérique et ses suspensions plutôt sèches en compression.

En virage, la française aura malgré tout tendance à s'écarter un peu trop vers l'extérieur, là où l'espagnole tiendra avec vigueur la corde jusqu'à la sortie.

Mais nous sommes face à des sportives. Avec son châssis Sport, la Mégane est moins bien tenue que la SEAT et son châssis étayé des suspensions pilotées. De plus, la française est équipée d'un petit différentiel électronique E-Diff, complètement anecdotique face au véritable autobloquant de la SEAT. Résultat : on passe à peu près plus vite partout avec la Leon même si, nous devons l'avouer, la Mégane R.S. se défend admirablement bien notamment grâce à son système de roues directrices. En virage, la française aura malgré tout tendance à s'écarter un peu trop vers l'extérieur, là où l'espagnole tiendra avec vigueur la corde jusqu'à la sortie. Les pneumatiques ne sont peut-être pas étrangers à cela puisque la Renault est montée en Bridgestone Potenza S001 tandis que la SEAT (équipée du pack Cupra Line Black) est montée avec des semi-slicks Michelin Pilot Sport Cup 2.

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Comme vous l'aurez compris, la SEAT Leon est sûrement la plus sérieuse à piloter. Mais laquelle est la plus amusante ? Les deux offrent des sensations différentes à vrai dire. Si la SEAT Leon vous colle au siège grâce à la vigueur de son moteur, elle viendra gommer toute sensation au moment d'aborder une courbe avec entrain dans l'espoir de s'offrir un petit déhanchement si jouissif. Tout l'inverse de la Mégane qui, une fois le mode Race activé, peut s'avérer assez mobile du train arrière, notamment à la levée de pied. Déroutant à la première tentative, très amusant pour toutes les autres une fois que l'on a compris comment elle se comportait. Courte victoire mais victoire tout de même de la SEAT dans la catégorie du comportement routier face à la plus sage des Mégane R.S.

Prix et équipements : SEAT Leon Cupra

D'emblée, la Renault Mégane R.S. débute à partir de 37'600 euros. La SEAT Leon Cupra à partir de 35'895 euros. À niveau d'équipements équivalent, c'est-à-dire une peinture, la meilleure monte pneumatique, les sièges baquets, et quelques équipements fournis de série chez l'une et en option chez l'autre, la Renault Mégane R.S. s'affiche à 41'700 euros contre 41'310 euros pour la Cupra.

La française facture assez cher sa peinture par exemple (1600 euros pour le Orange Tonic), quand la SEAT réclame au maximum 760 euros pour un Rouge Désir. La Mégane réclamera une petite rallonge pour quelques équipements en plus comme par exemple l'affichage tête haute (400 euros), le toit ouvrant (800 euros), le régulateur de vitesse adaptatif (300 euros), le Pack Alcantara (1500 euros)... Pareil pour la SEAT Leon Cupra avec le toit ouvrant (820 euros), le régulateur de vitesse adaptatif avec Front Assist (360 euros), ou encore les sièges chauffants (390 euros).

Essai comparatif - Renault Mégane R.S. / SEAT Leon Cupra (2018)

Et enfin, puisque nous sommes en France, ces deux voitures sont assujetties à un malus écologique. Pour la Mégane équipée de la boîte robotisée, il faudra compter 3113 euros en plus en raison de rejets de 155 g/km de CO2 (soit environ 10% du prix de la voiture) et 3290 euros pour la SEAT Leon Cupra (toujours avec la boîte robotisée) avec des rejets de 156 g/km de CO2. Au cumulé, la SEAT Leon Cupra revient donc moins chère que la française d'environ 1300 euros avec les frais d'immatriculation.

Victoire : SEAT Leon Cupra

La SEAT Leon Cupra triomphe d'une courte tête face à la Renault Mégane R.S. L'ibérique remporte ce duel grâce à un comportement routier globalement plus sérieux mais aussi grâce à plus d'efficacité. La française n'a pas démérité, bien au contraire, et vient clairement faire de l'ombre à l'une des références de la catégorie tout en restant plus polyvalente. Renault Sport nous l'a d'ores et déjà assuré, cette troisième génération de Mégane R.S. est la première d'une longue lignée, une lignée qui viendra s'étoffer dès la fin de l'année avec une version Trophy.

Lire aussi :

C'est d'ailleurs bien cette version Trophy, gonflée à 300 chevaux et équipée d'éléments plus propices à la piste, qui viendra certainement titiller le récent record de la Honda Civic Type R sur le Nürburgring. La bataille dans la catégorie des tractions sportives est donc relancée, et sur les bases que nous avons constatées sur la plus civilisée des Mégane R.S., les versions mieux armées devraient, une nouvelle fois, mettre à mal la concurrence.

Photos : Tran Ha