Essai BMW iX1 : électrique, mais pas sage !

Essai BMW iX1 : électrique, mais pas sage !-@Adrien Cortesi pour BMW France
Essai BMW iX1 : électrique, mais pas sage !-@Adrien Cortesi pour BMW France

La troisième génération de BMW X1 franchit une nouvelle étape, avec l’arrivée du premier moteur 100% électrique sous le capot du SUV compact, rebaptisé iX1 pour l’occasion. Une association qui décoiffe !

Pour ceux qui douteraient encore de l’intérêt d’avoir un ou plusieurs SUV dans la gamme des constructeurs automobiles, BMW met en avant un chiffre : 2,7 millions de ventes cumulées pour les deux premières générations du SUV compact BMW X1 depuis 2009.

Une vraie success story pour le BMW X1, qui fait partie des premiers modèles de la firme allemande à disposer d’une architecture de traction d’origine (quatre roues motrices sur les grosses cylindrées) à partir de la deuxième génération lancée en 2015 et d’optimiser son espace intérieur.

Si la précédente génération avait déjà pris le virage de l’électrification, avec des versions hybrides rechargeables, ce tout nouvel opus, est le premier à proposer une motorisation 100% électrique, baptisée iX1. Détail intéressant, ce modèle, malgré son coût à l’achat élevé, devrait représenter un quart de ventes de BMW X1 sur le marché français. Et contrairement à son grand frère BMW iX3 assemblé en Chine, le BMW iX1 est fabriqué en Allemagne.

Style et habitabilité du BMW iX1 : 3/5

Le changement dans la continuité, c’est comme cela que l’on peut résumer le style du BMW iX1, qui a la très bonne idée de rester compact, avec 4,50 mètres de long, soit 5 cm de plus qu’un Peugeot 3008. C’est paradoxa...


Lire la suite sur mobiwisy.fr