Espoir. Pfizer annonce que son médicament contre le Covid réduit les formes graves de 89 %

·1 min de lecture

Selon les résultats d’un essai clinique révélés le vendredi 5 novembre, le Paxlovid, un traitement antiviral développé par le laboratoire américain, serait encore plus efficace que le Molnupiravir de Merck, approuvé par le Royaume-Uni le 4 novembre.

Le traitement expérimental contre le Covid-19 mis au point par le laboratoire américain Pfizer “réduit de 89 % le risque d’hospitalisation ou de décès”, selon les premiers résultats d’un essai clinique annoncé le vendredi 5 novembre, rapporte la BBC.

L’essai clinique du Paxlovid, dont l’administration est réservée aux “personnes présentant un risque élevé de maladie grave”, a été interrompu “face à l’efficacité écrasante” du traitement dans les premiers résultats, affirme Pfizer.

Cette annonce intervient au lendemain de l’approbation par le Royaume-Uni d’un autre médicament contre le Covid-19, développé par le laboratoire américain Merck. Le Paxlovid agit toutefois “de manière sensiblement différente” du Molnupiravir de Merck qui permet d’introduire des erreurs dans le code génétique du virus, alors que l’antiviral de Pfizer, un inhibiteur de protéases, est “conçu pour bloquer une enzyme dont le virus a besoin pour se multiplier”.

À lire aussi: Royaume-Uni. Un médicament antiviral contre le Covid-19 approuvé, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Pfizer prévoit de soumettre les résultats de ses essais intermédiaires à l’autorité américaine du médicament, la FDA, dans le cadre d’une demande d’autorisation d’urgence déposée le mois dernier. Sur 1 219 patients à haut risque infectés, 0,8 % de ceux qui ont pris le Paxlovid dans les trois jours suivant l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles