Espionnage : témoignage d’anciens du KGB et de la DGSE

Sergueï Jirnov, ancien officier traitant du KGB, et François Waroux, ancien officier traitant de la DGSE, étaient sur le plateau du 23 heures le 19 avril. Ils signent tous les deux un livre témoignage, un long entretien dans lequel ils racontent leur expérience à tous les deux. Interrogés sur leurs noms, les deux officiers à la retraite ont affirmé qu’il s’agissait de leurs noms réels. Mais ces noms n’étaient pas utilisés en activité. La Russie encore plus active Pour Sergueï Jirnov, la Russie est aujourd’hui "beaucoup plus active que durant l’Union soviétique". "On ne se rend pas compte. Le quartier général du service d’espionnage où j’étais, c’était un tout petit truc. Maintenant, j’ai regardé sur Google Maps, il y a deux fois plus de bâtiments opérationnels." "On ne fait pas le poids, mais on est bons tout de même", a commenté François Waroux. La France est également active à l’étranger, "comme d’habitude".