Espagne: les vœux du roi Felipe VI dominés par le Covid-19 et l’absence de Juan Carlos

·1 min de lecture

Lors de son traditionnel discours de Noël, le roi espagnol Felipe VI est revenu sur l’année écoulée et a prodigué ses vœux comme chaque année depuis son ascension à la tête du royaume il y a de cela 8 ans. La pandémie du Covid-19 a dominé son discours, en revanche il a évité de parler des sujets qui fâchent.

Avec notre correspondante à Madrid, Diane Cambon

Le roi Felipe VI allait-il évoquer la crise en interne qui fragilise la monarchie espagnole depuis quelques années ? Le roi Felipe VI n’a pas mentionné une seule fois le nom de son père, le roi émérite Juan Carlos, en exil à Abou Dhabi depuis le mois d’août dernier.

C’était pourtant sur ce sujet qu’une grande partie du peuple espagnol voulait entendre le souverain. Son père qui vient de régler ses comptes avec le fisc en payant 700 000 euros il y a moins d’un mois.

Sa Majesté Juan Carlos a ouvertement souhaité revenir à Noël en Espagne pour les fêtes, mais sous la pression du gouvernement espagnol, mais aussi celle de la maison royale, les passera finalement seul dans les Émirats arabes unis.

Felipe VI s’est contenté d’une simple allusion aux principes éthiques qui sont « au-dessus des liens familiaux ou personnels ». Son discours a été dominé par la pandémie et a demandé aux Espagnols de poursuivre leur effort pour surmonter la crise sanitaire et économique.

À écouter: Covid-19: les transfrontaliers de Gibraltar sont les premiers Espagnols à être vaccinés