Élections en Espagne : les socialistes de Pedro Sanchez à la conquête de la Catalogne

Le Parti socialiste du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez espère montrer dimanche que la Catalogne a tourné le dos à ses velléités séparatistes, en tentant de remporter les élections régionales face à Carles Puigdemont, chef de file de la tentative de sécession de 2017.

Jour de scrutin en Catalogne. Les socialistes espagnols de Pedro Sanchez vont tenter de remporter, dimanche 12 mai, les élections régionales face à Carles Puigdemont, chef de file de la tentative de sécession de 2017.

Peuplée de 8 millions d'habitants, cette riche région du nord-est de l'Espagne – l'un des moteurs économiques et industriels du pays – a commencé à voter à 9 h heure de Paris (7 h GMT) pour élire les 135 députés de son Parlement régional. Les bureaux de vote fermeront à 20 h (18 h GMT) et les résultats seront connus dans la soirée.

À 13 h (11 h GMT), la participation s'élevait à 26,89 %, soit un peu plus de 4 points de plus que lors du dernier scrutin régional de février 2021.

Après avoir voté, le candidat socialiste Salvador Illa, ancien ministre de la Santé de Pedro Sanchez durant la pandémie de Covid-19, s'est dit persuadé que sa formation allait "ouvrir une nouvelle étape décisive en Catalogne".

Clôturant la campagne vendredi soir à Barcelone, Pedro Sanchez a appelé les Catalans à voter pour les "avancées (sociales), le vivre-ensemble et la stabilité" qu'incarnent, selon lui, les socialistes, après des années d'"instabilité" dans la région.

Miné par les divisions, le mouvement séparatiste est, en effet, loin d'être assuré de conserver sa majorité.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
L'Europe en campagne : en Espagne, la Catalogne au cœur du débat
Espagne : l'indépendantiste Carles Puigdemont sera candidat au scrutin de mai en Catalogne
Espagne : les députés votent l'amnistie pour les indépendantistes catalans