Espagne : le gouvernement de Pedro Sanchez remanié

·1 min de lecture
Ce remaniement survient alors que le gouvernement a été très affaibli ces derniers mois par divers revers ou controverses.
Ce remaniement survient alors que le gouvernement a été très affaibli ces derniers mois par divers revers ou controverses.

La présidence du gouvernement espagnol avait annoncé samedi 10 juillet le remaniement prochain du gouvernement du Premier ministre, Pedro Sanchez. Celui-ci regroupe les socialistes et la gauche radicale de Podemos. Plus d?informations seront communiquées à ce sujet en début d?après-midi, par Pedro Sanchez. Les cinq ministres de Podemos devraient être maintenus à leur poste. Ce remaniement est le premier depuis l?investiture de ce gouvernement, en janvier 2020, si l?on excepte le remplacement cette année de deux ministres démissionnaires. Pedro Sanchez a affirmé que la priorité de la nouvelle équipe serait de « consolider la reprise économique et la création d?emplois » après la pandémie de Covid-19.

Ce remaniement n?affecte pas l?alliance entre le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sanchez et le petit parti de gauche radicale Podemos, qui conserve ses cinq portefeuilles, les changements concernent uniquement certains des 17 portefeuilles détenus par des membres du PSOE ou des personnalités qui en sont proches. Lors d?une brève allocution au palais de la Moncloa, siège du gouvernement, Pedro Sanchez a notamment annoncé le départ la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, remplacée par l?actuel ambassadeur d?Espagne à Paris, José Manuel Albares. Il a précisé que la nouvelle équipe marquait à la fois « un renouvellement générationnel », puisque la moyenne d?âge en est de 50 ans au lieu de 55 ans précédemment, et un accroissement [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles