Espagne: vers la réouverture de la frontière marocaine avec Ceuta et Melilla

L'Espagne et le Maroc se sont entendus sur une réouverture rapide de leurs frontières entre les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla et le nord du Maroc, fermées depuis deux ans. C'est ce qu'a annoncé mercredi le chef de la diplomatie espagnole, à Marrakech, en marge de la réunion de la Coalition internationale de lutte contre l'organisation jihadiste État Islamique.

La feuille de route scellée entre les deux pays le 7 avril suite à la visite de réconciliation du premier ministre Pedro Shanchez à Rabat, stipule parmi les 17 points évoqués : la nécessité d'un « déplacement fluide des personnes et des marchandises entre les deux pays ».

« La décision de la réouverture est prise, mais il reste des aspects pratiques » à résoudre, a indiqué José Manuel Albares, le chef de la diplomatie espagnole, à propos de cette frontière qui, si l'on en croit le journal officiel de Madrid, devrait ouvrir ce 15 mai. Ces postes-frontières de Ceuta et Melilla ont été fermés, il y a deux ans. D'abord, au printemps 2020, suite à la première vague de la pandémie de Covid-19. Puis, en raison de la crise diplomatique entre Madrid et Rabat.

Brouille autour du Polisario

Une brouille due à l’admission en Espagne, pour des raisons humanitaires, de Brahim Ghali, chef du Polisario, mouvement qui réclame l’indépendance du Sahara occidental, ce qui avait entraîné l'arrivée de plus de 10 000 migrants à Ceuta en seulement 24 heures, à la faveur d'un relâchement des contrôles côté marocain.

Sur ce sujet d'ailleurs, l'Espagne a salué, récemment, la collaboration du Maroc qui a fait baisser les arrivées massives de migrants depuis le début de l'année.

►À lire aussi : Sahara occidental : pourquoi l'Espagne met-elle fin à sa neutralité ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles