Espagne: polémique sur la répression des migrants à Melilla

AP - Javier Bernardo

Le 24 juin, des centaines de subsahariens, dont beaucoup de Soudanais avaient tenté de forcer le passage via la frontière métallique à Melilla, afin de parvenir sur le sol espagnol, et donc européen. Selon le Maroc, 23 étaient morts après une confrontation avec la gendarmerie marocaine, 37 selon les ONG.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Que s’est-il passé exactement le 24 juin dernier, lorsque quelque 2000 migrants africains ont tenté d’escalader l’immense barrière grillagée qui mène à Melilla? Mais aujourd’hui, la polémique revient, un documentaire de la BBC qui responsabilise la partie espagnole et créé une polémique dans l’agora politique.

Jusqu’ici, la version officielle était que les victimes étaient uniquement le fait des affrontements avec les forces de l’ordre marocaines. Le documentaire de la BBC laisse clairement penser que les gardes civils espagnols sont aussi directement concernés par cette tragédie. Il apparait ainsi qu’une partie des cadavres se trouvaient dans un premier temps côté espagnol, ce qui laisse imaginer que leur mort a été causée par la confrontation avec les forces de l’ordre espagnoles. En outre, toujours d’après le même documentaire, des corps de migrants ont été déplacés par les gardes civils de l’autre côté de la barrière grillagée afin de montrer qu’ils n’y étaient pour rien.


Lire la suite sur RFI