Espagne: Des parents condamnés pour avoir détourné plus de 400.000 euros de dons pour leur fille malade

JUSTICE - Le père avait arpenté les plateaux de télévision espagnols accompagné de sa fille pour réclamer de l’aide et financer un traitement très coûteux aux États-Unis…

JUSTICE - Le père avait arpenté les plateaux de télévision espagnols accompagné de sa fille pour réclamer de l’aide et financer un traitement très coûteux aux États-Unis…

Il est passé du statut de père héroïque à celui d’escroc aux yeux de l’opinion publique. Fernando Blanco, un Espagnol de 53 ans, a été condamné ce mercredi à cinq ans de prison pour avoir détourné plus de 400.000 euros de dons récoltés pour soigner sa fille atteinte d’une maladie rare.

Le tribunal de Lérida, en Catalogne (Espagne) a également condamné la mère, Margarita Garau, 46 ans, à trois ans et demi de prison, indique la justice dans un communiqué.

Une campagne d’appel aux dons

L’affaire a éclaté fin 2016 lorsque deux médias ont révélé que les dons de particuliers pour leur fille Nadia avaient servi en réalité à leur enrichissement personnel. Les magistrats les ont condamnés pour escroquerie pour avoir « utilisé la maladie de la fille comme prétexte pour obtenir de l’argent de tiers sous forme de dons ». Il a été « prouvé que les deux se sont enrichis de 402.232,65 euros » entre 2014 et 2016.

A partir de 2010, les parents avaient en effet mené une campagne d’appel aux dons pour leur fille, atteinte de trichothiodystrophie, un type de maladie génétique rare et incurable aux symptômes très divers.

Un traitement et un hôpital fictifs

En 2016, Fernando Blanco, accompagné de sa fille âgée de 11 ans, avait arpenté les plateaux de télévision espagnols. Il demandait de l’aide afin d’éviter la mort de son enfant grâce à un traitement très coûteux aux États-Unis. Mais deux médias ont révélé que le traitement, l’hôpital et le médecin censé traiter Nadia, n’existaient tout simplement pas, et que la vie de la jeune fille n’était pas en da (...)
Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tours: Un couple condamné pour avoir escroqué près de 200 personnes sur Le Bon Coin
Aisne: Une jeune femme suspectée d'avoir détourné des dons destinés à un enterrement
Bébé vendu deux fois: Après l'arnaque de la mère porteuse, la justice doit décider qui sont les vrais parents