Espagne: moins de trois millions de chômeurs pour la première fois depuis 2008

Le gouvernement socialiste de Pedro Sánchez est aux anges : les chiffres sur le chômage n'ont jamais été si bons depuis 2008, en Espagne. Pour la première fois depuis 14 ans, le nombre de chômeurs passe sous la barre des trois millions. Cent mille chômeurs ont trouvé du travail en ce mois de mai. Autre satisfaction, la hausse importante des CDI.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Ni les affres de la pandémie, ni l'impact de la hausse du prix des combustibles liés à la guerre en Ukraine ; rien de tout cela n'a pu affecter la situation de l'emploi en Espagne. Une situation qui s'améliore et qui, aux dires des économistes, fait état d'une reprise robuste de l'économie.

On embauche en effet de manière énergique, essentiellement dans les services, et dans une moindre mesure dans l'agriculture, l'industrie et le bâtiment. Le gouvernement de Pedro Sánchez s'en réjouit et y voit notamment l'effet de sa réforme du marché du travail, entrée en vigueur en décembre dernier.

Cette réforme met l'accent sur la lutte contre la précarité. De fait, ce qui caractérise les nouvelles embauches, c'est le nombre croissant des contrats à durée indéterminée. Ils représentaient à peine un tiers du total l'an dernier, aujourd'hui ils correspondent à près de la moitié.

Un bémol toutefois : le taux de chômage espagnol, de 13%, reste l'un des plus hauts de l'UE, tout comme le taux de précarité, autour de 24%. Reste donc à progresser encore mais, fragilisés sur d'autres fronts, les socialistes au pouvoir peuvent au moins s'enorgueillir d'une meilleure situation de l'emploi.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles