Espagne: des milliers de personnes manifestent leur opposition à l'Otan dans les rues de Madrid

À deux jours de la conférence de l’Otan organisée à Madrid, quelques 5 000 espagnols sont descendus dans les rues de la capitale pour s’opposer à la guerre et à l’Alliance transatlantique. Les organisateurs entendent préparer un contre sommet pour la paix, mais plusieurs manifestations ont déjà été interdites durant la semaine pour des raisons de sécurité.

Avec notre correspondante à Madrid, Diane Cambon

Ils n’étaient pas très nombreux, mais ont voulu faire entendre haut et fort leur opposition à l’Otan et à la guerre en général. Sur les pancartes, des messages pour la paix et d’autres plus explicites comme celle ci sur laquelle on pouvait lire « Le pétrole alimente les guerres ». Parmi les manifestants, quelques membres du parti radical de gauche Podemos, comme l’eurodéputé Miguel Urban, qui ne manque pas de critiquer la politique de défense du gouvernement socialiste dont Podemos fait partie.

« Nous sommes là pour dire non à l’Otan mais aussi non à Poutine, à son impérialisme qui a provoqué une invasion et une guerre intolérable mais ce n’est pas en nous militarisant que nous allons arranger les choses, ce n’est pas en augmentant les dépenses militaires que cela va s’améliorer. Il faut parler d’un autre type de défense », martèle l'eurodéputé.

Parmi les manifestants, une critique revient presque tout le temps, celle de l’augmentation de la dépense dans l’armement.

« Nous devons lutter pour la paix et pour tout ces gens qui sont dans le besoin et par exemple dépenser l’argent dans la construction d’hôpitaux dont réellement on a besoin ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles