Espagne : la loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans approuvée par le Parlement

Au terme d'une session très tendue, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez est parvenu jeudi à faire passer de justesse la loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans.

Les députés espagnols ont définitivement adopté, jeudi 30 mai, une loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans, mesure phare très controversée du gouvernement de gauche du Premier ministre Pedro Sanchez qui permettra le retour des indépendantistes encore en exil, comme Carles Puigdemont, après la tentative de sécession avortée de 2017.

Au terme d'une session très tendue d'environ deux heures, dans une ambiance électrique marquée par des insultes, la loi d'amnistie a été approuvée par 177 voix contre 172, la majorité absolue étant de 176.

Ce vote du Congrès des députés, où le Premier ministre Pedro Sanchez dispose de la majorité absolue grâce à l'appui des deux partis indépendantistes catalans, est l'aboutissement d'une longue bataille qui a dominé et radicalisé la vie politique espagnole depuis les élections de juillet dernier.

Les députés avaient déjà adopté le projet de loi d'amnistie le 14 mars, mais le Sénat, contrôlé par l'opposition de droite, y avait mis son veto deux mois plus tard, renvoyant le texte à la chambre basse, qui a donc eu le dernier mot.

Le Parti populaire (PP), principale formation d'opposition, et le parti d'extrême droite Vox ont livré un dernier baroud d'honneur avant le vote, dénonçant ce qu'ils ont qualifié de "corruption politique".


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En Catalogne, les socialistes de Pedro Sanchez infligent un revers électoral aux indépendantistes
"J'ai décidé de continuer", annonce le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez
Espagne : les députés votent l'amnistie pour les indépendantistes catalans