Publicité

Espagne: l'amnistie des indépendantistes catalans de 2017 ne fait pas l'unanimité

Des dizaines de milliers d'Espagnols ont manifesté à Madrid, place d’Espagne, pour protester contre la loi qui prévoit d'amnistier les indépendantistes catalans poursuivis pour la tentative avortée de sécession de 2017. La manifestation, convoquée par le Parti populaire (PP, droite) a rassemblé 45 000 personnes, selon la préfecture de Madrid. La future loi, contrepartie à la réélection du Premier ministre Pedro Sanchez, est présentée au Congrès le mardi 30 janvier.

« Entre l’amnistie et la démocratie, il faut choisir, et nous choisissons la démocratie. » C’est un des principaux slogans que l’on a pu entendre place d’Espagne, à Madrid, raconte le correspondant de RFI à Madrid, François Musseau.

À lire aussiPedro Sanchez, l’équilibriste de la politique espagnole

Beaucoup brandissaient des drapeaux sang et or et clamaient que l’amnistie pour les responsables séparatistes catalans constitue une trahison de la part du socialiste Pedro Sanchez, au pouvoir. On a notamment vu Alberto Nunez Feijoo, le leader de la droite conservatrice, pour qui, « le gouvernement de Sanchez est un groupement d’intérêts divers et variés, qui va tomber plus tôt que tard ». Avant d’ajouter : « Nous allons sauver ce pays de manière démocratique. »


Lire la suite sur RFI