Espagne : Ione Belarra en lice pour remplacer Pablo Iglesias

·1 min de lecture
Pablo Iglesias s'est mis en retrait de Podemos et devrait être remplacé par une proche, la ministre Ione Belarra.
Pablo Iglesias s'est mis en retrait de Podemos et devrait être remplacé par une proche, la ministre Ione Belarra.

Ione Belarra va prochainement remplacer Pablo Iglesias à la tête de Podemos. Membre de la coalition au pouvoir, le parti espagnol de gauche radicale doit désigner, ce dimanche 13 juin, la successeure du chef actuel, qui a dirigé la formation politique depuis sa création en 2014. Ministre de 33 ans chargée des Affaires sociales, cette proche d'Iglesias aura la main sur ce parti héritier du mouvement anti-austérité des Indignés. Pour autant, elle ne sera pas sa candidate aux prochaines élections législatives prévues au plus tard en janvier 2024. Un rôle qu'Iglesias a décidé de confier à la ministre du Travail, Yolanda Diaz.

Depuis dimanche et jusqu'à ce samedi, les militants de Podemos sont appelés à désigner leur nouveau numéro un alors qu'Iglesias a annoncé son retrait de la vie politique le 4 mai. Cette décision fait suite à son échec cuisant lors des régionales à Madrid, remportées par la droite. Le résultat de ce vote sera dévoilé en tout début d'après-midi, ce dimanche, lors d'un congrès du parti à Alcorcon, une banlieue populaire de Madrid. Souhaitant prouver qu'il a pris du recul par rapport au parti, Iglesias ne sera pas présent à ce congrès.

À LIRE AUSSIManuel Valls à Barcelone : bilan d'un transfert raté

Le vote est déjà plié

Cela étant, le suspense est inexistant, Ione Belarra se présentant face à deux inconnus. Membre du premier cercle de Pablo Iglesias, elle a hérité de son portefeuille ministériel quand celui-ci a quitté le gouvernement en mars po [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles