Espagne: les indépendantistes catalans craignent une perte d’engouement lors des régionales

En Espagne, ce dimanche 12 mai, les Catalans sont appelés aux urnes pour élire les députés régionaux. Après une décennie marquée par le débat indépendantiste, les divisions se sont estompées et la tentation de l'abstention est plus importante désormais. Ces élections locales ont aussi une importance pour le gouvernement de Pedro Sanchez.

En Catalogne ces jours-ci, la campagne électorale régionale ne suscite que peu d'engouement, rapporte notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel. Contrairement aux scrutins de ces dernières années, les divisions entre blocs indépendantistes et unionistes semblent s'être estompées et la motivation de certains électeurs aussi.

C'est le cas d'Emiliano Nastari qui ne votera pas ce dimanche : « Moi, j'étais contre l'indépendantisme, alors avant, je votais contre eux. Mais là, comme il n'y a plus d'enjeu si grand, je ne sens pas qu'il y ait vraiment un sujet qui me concernera. »

En 2017, année de la tentative de sécession, près de 80% des électeurs s'étaient rendus aux urnes. Marco Badia, lui, votait pour les partis indépendantistes à l'époque mais, cette année, il doute encore : « Je mettrai la télévision, lirai quelques articles et je me déciderai en tâtant un peu l'ambiance au dernier moment parce que je ne sais toujours pas. Je suis indécis. » Selon les derniers sondages, 40% des Catalans sont toujours indécis et l'abstention est redoutée par les principaux candidats.

L'impact du scrutin catalan sur la politique nationale


Lire la suite sur RFI