Espagne : importante mobilisation contre Pedro Sanchez et sa politique catalane

Les Espagnols étaient nombreux sur la place Cibeles, à Madrid. - Credit:BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Madrid contre le gouvernement de gauche de Pedro Sanchez, notamment contre sa politique catalane.

Ce fut une véritable démonstration de force à l'orée de l'année électorale en Espagne. Quelque 30 000 personnes ont participé à un rassemblement, place de Cibeles, à Madrid, selon les estimations de la délégation du gouvernement central dans la capitale espagnole, pour protester contre le gouvernement de gauche de Pedro Sanchez, notamment sa politique catalane, avec le soutien de l'opposition de droite et de l'extrême droite. Les organisateurs avançant le chiffre de 700 000 personnes.

Les participants, dont beaucoup brandissaient des drapeaux espagnols rouge et jaune, ont réclamé la démission du Premier ministre, certains exhibant un portrait de Pedro Sanchez barré de la mention « traître ».

La droite outrée par l'abolition du délit de sédition

La manifestation, organisée à l'appel d'organisations de droite de la société civile, a reçu le soutien du Parti populaire (PP), principal parti d'opposition, et de la formation d'extrême droite Vox, sachant que les élections générales sont prévues pour la fin 2023.

La droite est outrée par la décision du gouvernement d'abolir le délit de sédition, principal chef d'inculpation ayant visé neuf dirigeants indépendantistes catalans condamnés à des peines allant de 9 à 13 ans de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017. Ce délit de sédition a été remplacé par un autre délit passible de peines de prison moins lourdes.

Les conservateurs critiquent également une loi contre les violences sexue [...] Lire la suite

VIDÉO - Retraites: Mélenchon "maudit" Macron qui voudrait tout "transformer en marchandise"